Culottes menstruelles : est-ce que c’est vraiment une bonne idée ?

J’ai testé depuis quelques mois la culotte de règles ! Le concept est simple : un sous-vêtement qui absorbe ton flux menstruel en toute sécurité, comme une serviette hygiénique mais intégré dans la culotte et réutilisable à l’infini, aussi longtemps qu’un vêtement classique qu’on lave puis qu’on remet. J’ai testé 6 culottes différentes pour me faire une idée de ce qui est disponible sur le marché et vous verrez mon avis complet dans ma vidéo et à la fin de cet article.  

Dans la vidéo tu verras mon avis complet et les culottes portées.

Le principe de la culotte de règles m’a séduite car il est : 

  1. Pratique : on a juste à mettre une culotte
  2. Durable : on peut la réutiliser pendant des années et on ne produit pas de déchet à chaque cycle. 
  3. Non-invasif : on n’insère rien dans le vagin contrairement à la cup et aux tampons
  4. Sans risque de Syndrome du Choc Toxique : le sang s’écoule à l’extérieur du corps, c’est donc sans risque contrairement aux tampons et à la cup, avec laquelle ce risque est moindre mais pas nul. 
  5. Fashion : il ya pleins de modèles de culottes de règles ! Des basiques toutes simples mais aussi des string plus sexy, des tailles hautes très élégantes, de la dentelle, des couleurs, des motifs… Perso certaines me font envie juste parce qu’elles sont trop belle !
  6. Inclusive : ces culottes permettent aux personnes ne pouvant pas insérer de cup ou de tampons (vaginisme, inconfort à être en contact avec son vagin et/ou son sang…) de vivre sereinement la période des règles. Il existe aussi des boxer et caleçons de règles qui ont une apparence dite « masculine » qui permettent aux mecs trans de ressentir moins de dysphorie de genre, de packer avec une prothèse de penis même pendant les règles et de s’éviter bien des situation incommodantes (changer de protection hygiénique dans des lieux publiques, utiliser son vagin pour mettre une cup, etc…)

Culotte Metro de chez Loop

Et mon expérience à globalement été très agréable ! Je me suis senti très confiante avec mes culottes, sauf certaines qui était un peu trop serrées à mon goût, à l’aise et bien protégée. Je n’ai jamais eu de fuite, de tache sur les vêtements, ni de mauvaises odeurs pendant mes règles. Après, j’ai la chance d’avoir un flux gentillet, pas très abondant, donc il est possible que vous ayez besoin de changer de culotte de règle dans la journée si vous avez un flux plus important et certaines boutiques proposent des modèles maxi absorbants qui vous conviendraient surement mieux.

Moi, ce qui m’a un peu déroutée, et qui me fait dire aujourd’hui que je n’en ferais pas ma protection menstruelle principale, c’est tout simplement le fait de porter une culotte pendant toute la journée. Je suis dans la team cul à l’air, et j’essaye au quotidien de porter le moins possible de sous-vêtement ! Je suis déjà No-Bra, est-ce que la prochaine mode ce sera No-Panty ? Haha, en tout cas c’est toujours une bonne idée de laisser respirer sa vulve, au moins pendant la nuit, quand on chill à la maison… et moi qui travaille à domicile, c’est très souvent que je traine en pantalon large sans slip qui m’oppresse les hanches. C’est une habitude depuis l’enfance de mettre des vêtements d’intérieur, pas forcément des pyjamas, mais juste des vêtements maxi confort mini style, dès qu’on rentre à la maison. Et c’est presque toujours dans culotte pour moi, alors que là, avec la culotte de règles, c’est pas possible ! Personnellement, la semaine des règles n’est pas forcément hyper douloureuse, mais c’est pas l’ambiance du siècle dans mon corps, et je pense que c’est le pire moment pour me sentir saucissonnée dans des vêtements, quels qu’ils soient. Alors j’ai vraiment pas aimé porté mes culottes de règles pendant 12h d’affilées, toute la nuit encore pire, moi qui dort toujours en robe de nuit ou sans rien… Je suis définitivement plus conquise par la liberté que m’offre la cup : de me balader cul nu chez moi même pendant mes règles. 

Culotte taille haute de chez Thinx

Pour résumé, voici les désavantages que j’ai expérimenté avec les culottes de règles : 

  1. Devoir porter des culottes qui ne laisse pas respirer la vulve sur une longue durée. 
  2. Pas de possibilité d’aller à la piscine, de prendre un bain sans aromatiser son bain façon vampire. (Je sais qu’il existe des maillots de bain de règles, mais avouons que la cup remporte le point à ce niveau !)
  3. Pas de partie de sexe sans sang sur les drap évidemment, alors que cela est possible avec certaines cup et certains tampons.
  4. Avoir la sensation du sang dans la culotte. Même si les marques argumentent sur leurs matériaux permettant de ne pas se sentir nager dans notre slip, on sent quand même cette humidité différente de la lubrification naturelle habituelle, dû au sang au niveau de l’entrée du vagin et des lèvres. Personnellement j’avais oublié cette sensation depuis surement le 3ème cycle de ma vie, quand je suis passé aux tampons, puis à la cup. 
  5. Le lavage peut être un peu chiant, surtout si on veut faire ça correctement en rinçant dans un premier temps la culotte à l’eau froide avant de la mettre à la machine (cela impose donc un contact avec son sang menstruel, comme pour la cup). Personnellement, j’essaye également de faire le moins de machine possible, en attendant qu’elle soit pleine pour la faire tourner, donc si je fonctionne avec seulement 2 culottes de règles, c’est pas possible, il faut que je les lave à la main, et elles mettent du temps à sécher vue leur couche absorbante !
  6. Un kit de départ est un gros investissement pour le commun des mortel.le.s. Si on veut opter pour de la qualité, et qu’on ne souhaite pas acheter de produits fabriqués en Chine, il faut compter autour de 100€ pour un pack de 3 chez la plupart des marques les plus connus, et si on veut du 100% made in France, c’est chez Réjanne et ça va jusqu’à 59€ la culotte ! Je vous conseille d’investir petit à petit, pourquoi pas chez plusieurs marques, avec différents taux d’absorption pour différents jours du cycle, et de commencer en alternant avec votre précédente méthode de protection. Au choix, culotte de règle pendant qu’on fait les courses, serviette lavable à la maison, cup la nuit ? Et quand on a un budget pour de nouvelles culottes, on peut passer à du 24h culottes si l’envie nous chante. 

Le string Boulot de chez Loop

Pour ce qui est du choix de la marque, j’ai bien pu constater qu’il existe le pire comme le meilleur sur le marché actuel ! C’est un produit relativement nouveau, sur lequel pas mal d’entreprises ont voulu très vite surfer, je pense… Pour de très bonnes raisons ! Mais certaines ont encore quelques améliorations à apporter à leurs productions selon moi.

Loop est la première marque qui m’a contacté en février 2019. Morgane, sa co-fondatrice, m’a expliqué le petit parcours de cette entreprise française qui tenait à donner un coup de jeune à la culotte menstruelle en lui apportant de l’élégance en plus de l’efficacité et du confort. J’ai été très contente de tester cette petite marque et je lui souhaite plein de réussite ! J’ai pu testé deux modèles vendus à 29€ chacun, mais pour ma part, ce ne sont plus des sous-vêtement que je porte. Un peu de ma faute, car ma culotte Metro et mon string Boulot sont trop clairement trop petits, j’aurais du prendre une taille L. Mais en plus de ça, je trouve la partie absorbante bien trop rigide et épaisse. La culotte et le string sont globalement jolis et confortables, mais on sent bien trop cette partie renforcée, surtout sur les fesses, où ça ne colle pas à mon corps et devient visible en formant une petite poche, un relief inhabituel sur mon joli popotin. En plus, j’ai pu lire dans la FAQ de leur site que la fabrication était chinoise, et quitte à acheter du made in China, je préfère les culottes qu’on voit partout et dont je te parle plus bas.

Fempo est, je pense, la marque dont j’entendais le plus parler ! En vidéo, sur instagram, partout ! Alors il fallait que je teste, et après les avoir moi-même contacté, l’équipe de la marque m’a envoyé une culotte, la basique qui est en vente à 32€ sous le nom original de « La Culotte ». J’ai bien aimé, elle fait son taff, mais elle est loin d’être transcendante et elle à ses défauts. Donc pour moi, pas de quoi occuper à ce point le devant de la scène du Period Game. Je suis presque sûre que les différentes couches de tissu ne sont assemblés que grâce à la couture des fins élastiques sur les bords de la culotte : on a donc une impression que tout flotte librement au milieu, que la couche absorbante se déplace en son coeur, et ces élastiques sont vraiment la pire chose sur les culottes, même non menstruelle ! Ça rentre dans la peau et donne une sensation coupante très désagréable à la longue. Encore une fois, j’ai pris un 38 et je me sentirais peut-être mieux dans un 40, et juré craché, c’est pas parce que je me crois plus mince que je ne suis haha, c’est juste que je galère tout le temps avec les tailles, et j’ai dans mes placards des pantalons du 36 au 40 qui me vont tous pareils. Les tailles c’est un cauchemar.
Enfin, je pensais à tort que cette marque était 100% française et que cela justifiait la bonne réputation, la qualité etc. mais j’ai voulu vérifié et encore une fois, une petite histoire nous explique bien que c’est loin d’être facile de faire de la lingerie en France, donc certains matériaux viennent d’Italie, et la confection n’est qu’en partie française, le reste étant fait en Tunisie.

Thinx est au même niveau que Fempo mais en version internationale ! Basée à New York, je pense que c’est une des marques les plus connues aussi, et encore une fois, l’univers de marque est magnifique, avec beaucoup de diversité dans les modèles présentants les produits : une chose que j’apprécie énormément ! En plus, c’est la seule marque à ma connaissance qui propose des boxer de règles, des shorts de sport, des leggings de règles (d’ailleurs ça me tente énormément ça)… J’ai trouvé ma commande un peu onéreuse, bon d’accord, parce que j’ai choisie la culotte taille haute, la plus chère à 35,17€, mais aussi à cause des 9€ de frais de port ! (pas de frais de douane à signaler mais ça vient de loin alors on est pas à l’abris…) Heureusement, je ne regrette pas du tout cet investissement car c’est ma culotte préférée ever ! Elle me fait un bassin de sirène et je me sens comme une pin-up quand je la porte ! Et quand mes règles me font me sentir comme un gros chamallow c’est pas de refus comme petit plaisir… Le confort est juste parfait, la texture est fluide, la finesse est au rendez-vous même à l’entre-jambes, alors c’est un 100% de réussite pour moi. Les culottes sont fabriqués au Sri Lanka et l’entreprise communique ici sur les conditions de travail irréprochables des employées et de l’éthique de leur sous-traitant. J’ai été plutôt convaincue et impressionnée !

Saforelle est un laboratoire cosmétique axé santé, c’est donc une marque qu’on retrouve en pharmacie et parapharmacie et j’étais curieuse de vois ce qui s’offrait à nous en cas de solution de dernière minute, au coin de la rue, sans commander sur internet ! Et bien désolée Saf’, mais c’est un échec total et je vais plutôt attendre ma culotte de règle commandée en ligne, parce que là, c’est la CA-TA-STROPHE ! Dés que j’ai ouvert ton emballage en carton, j’ai su que ça collerait pas entre nous… La culotte est toute rigide à l’entre-jambes et jusque sur les fesses, c’est une véritable bande de plastique dur qui maintient un revêtement absorbant alvéolé (pourquoi ?) qui ressemble à la banquette arrière d’une Peugeot 207. Ce truc est tellement épais, dur et rugueux que je pense pouvoir décaper mon four avec, ou m’en faire un harnais d’escalade. Tout sauf une culotte de règle quoi ! J’ai pas tenu plus d’une demi-heure avec, alors je ne saurais dire si elle est absorbante. Je préfère me noyer dans mes règles plutôt que de porter ça pendant ma journée. J’ai mis 24€ à la poubelle (non, en vrai je vais m’en servir pour faire la vaisselle je pense).

Cette marque n’existe même plus, ne cherchez pas ! Le nom de domaine est libre, servez-vous… Il s’agit du genre de site qui va envahir Insta de pub sponsorisées pendant 6 mois puis disparaitre, et d’autres apparaitront ensuite, si ce n’est en même temps, avec les mêmes produits. Je me suis déjà faite avoir pleins de fois hein, j’ai même le sac qui réfléchit la lumière (et franchement il reste gris et je croise peu de lampe torche pour qu’il brille de mille feux). Il y a la même chose pour les culottes de règles et Divine Femina était un de ces sites qui vendent les mêmes pack de culottes en plusieurs couleurs, avec ce fond gris/blanc assez notable.

La culotte Divine Femina de mon pack de 3

J’ai choisi de faire des folies et de prendre le modèle en dentelles qu’on voyait pas partout pour une quarantaine d’euros, soit moins de 14€ la culotte, imbattable ! Et franchement, je ne suis pas déçue par ces modèles très souples, qui passeraient aisément pour des culottes banales. Taille-hautes, ma nouvelle passion, mais aussi sexy avec une zone de transparence. Une fois de plus je me sens bien dans ces culottes, presque autant qu’avec celle de Thinx ! La qualité en moins très surement, car même si cette info est introuvable, je suis certaine que ces produits viennent de Chine : l’étiquette autocollante a parlé (et a parlé en chinois). Les bords de la dentelle élastiques commencent déjà à se déliter et à boulocher, des petits fils se tirent… donc je miserais pas ma vie entière sur cette culotte, contrairement à celle de Thinx qui ne bouge pas même si c’est celle que j’utilise le plus. Enfin, je pense que niveau efficacité, elles font l’affaire pour moi, qui ne perd pas grand chose pendant mes règles, mais je pense que ça deviendra très vite ingérable si on a un flux abondant. Encore une fois, Thinx et toutes les autres marques me donnent plus confiance à ce niveau.

En conclusion, je pense que la marque qui m’a le plus séduite, sur le plan du confort, de l’efficacité, du style, du choix et de l’éthique, c’est très surement Thinx. J’aurais tellement aimé donné ce titre à une marque française mais ce serait mentir ! Fempo et Loop n’arrivent pas à la cheville de ma merveilleuse culotte Thinx, désolée. Je pense que seule Réjanne pourrait peut-être rivaliser, mais les prix sont dans l’espace pour moi, et je préfère payer mon loyer pour l’instant, surtout que j’ai presque une dizaine de culottes de règles dans le tiroir. En revanche, si vous commandez sur Wish et que vous chercher le bon plan confort : allez-y avec les culottes à fond blanc qu’on voit partout, dans les premiers résultats Google Shopping, ça fera très bien l’affaire sans vous ruiner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *