Self-Love Butter by Clemity Jane !

Le Self-Love Butter, c’est THE Clemity Touch ! Le produit auquel je tiens le plus et sur lequel j’ai le plus travaillé. Je rêve depuis des années de voir sur le marché un baume de soin pur pour les vulves. Pas ce genre de baume ou crème qui fait un effet chaud/froid, mais juste quelque chose qui apaise, pour quand on a nos petites irritations du quotidien. 

Un baume onctueux partout où tu en as besoin

C’est avant tout un baume pour la vulve, certes, mais tu peux aussi utiliser le Self-Love Butter sur toute tes parties intimes, comme la zone anale et tout le sillon inter-fessier. Un caca difficile ? Un string qui gratte ? Les frottements quand tu fais du sport ? Après un rapport sexuel survolté ? Ou encore une fois tes règles terminées ? Ça arrive que ça brule, que ça pique, que ça démange, et qu’à cause de ces irritations, on soit mal dans notre slip toute la journée, voire toute la semaine. C’est pour régler tout ça que j’ai créé ce baume.

Au delà de son usage dans l’intimité, tu pourras aussi utiliser ce baume vegan et cruelty free partout sur le corps, là où tu sens que ta peau est très sèche, et qu’elle a besoin d’une nutrition intense ! Moi c’est sur mes mains, surtout entre le pouce et l’index, que ça tiraille depuis qu’il fait froid. Mon chéri ce sera ses coudes qui deviennent rugueux tellement c’est sec ! Il fait aussi des miracles sur les lèvres gercées, car il est totalement comestible, donc safe pour ta bouche.

Pour mettre sa formulation à l’épreuve, j’ai voulu le tester sur peau lésée, ouverte, pour être sûre que rien dans sa composition ne fasse de réaction et voir son pouvoir cicatrisant : quoi de mieux pour ça que de le tester en baume après-tatouage ! C’est donc sur 2 grandes pièces, avec beaucoup de travail, donc une peau inflammatoire, que j’ai testé ce baume, chaque fois sur 1 mois complet. Et bien encore une fois, ce petit beurre si agréable à étaler a dépassé mes attentes ! Il a fait son boulot d’anti-inflammatoire grâce à son extrait d’arnica et l’huile de calendula, et il a donc beaucoup apaisé mon tatouage, très sensible les premiers jours. Son effet émollient a ensuite rendu le tatouage souple et plus facile à vivre sur la période où ça croûte, ça pèle et c’est tout sec. Enfin, en globalité, je pense avoir terminé ma cicatrisation en 1 semaine de moins que d’habitude, par rapport à mes autres tatouages, que j’avais nourri avec des autres produits de soin spécialement conçu pour ça, ou encore à l’huile de coco pure.

Une composition où rien n’est laissé au hasard

  • – L’huile de tournesol, en plus d’apporter de la fluidité à ce beurre pour qu’il ne soit pas trop solide, contient des omega 9 et de la vitamine E. Elle vient donc renforcer les apports des ingrédients suivants et à une fonction adoucissante pour la peau et les muqueuses.
  • – Le beurre de Karité est vraiment le best pour nourrir intensément la peau ! Il stimule la régénération cellulaire et permet de faire un film protecteur là où il est appliqué.
  • – L’huile de coco est le couteau suisse de la cosmétique naturelle ! Elle est cicatrisante, anti-fongique (bye bye mycoses) et anti-bactérienne grâce à l’acide laurique qu’elle contient naturellement. Bien qu’elle puisse s’appliquer pure sur la vulve, comme je l’ai fait pendant des années, j’ai appris récemment que ce n’était pas une super idée, justement parce qu’elle peut attaquer un peu trop fort une flore sensibilisée (imagine tu couples ça avec un sur-lavage au gel intime agressif, tes défenses naturelles sont HS !). Mais en synergie avec d’autres ingrédients nourrissant, c’est idéal ! Alors dans cette formule, on a que ses bienfaits, et pas les inconvénients.
  • – L’huile de noisette est une huile dite sèche, car elle pénètre très facilement dans la peau sans laisser de gras en surface. Elle aide donc les autres actifs à pénétrer pour une efficacité maximisée. En plus, elle rééquilibre, protège et répare toutes les peaux.
  • – L’huile de ricin est vivement conseillée pour les peaux sujettes à l’inconfort, car elle apporte douceur et réparation. Bon tu commences à comprendre que cette compo va bien réparer tes petites irritations ! Sa viscosité participe aussi à la consistance agréable et facile à utiliser de ce beurre.
  • – La cire de Carnauba fait tenir le Self-Love Butter dans son petit pot ! Elle participe à durcir la préparation mais a aussi un effet filmogène naturelle. Cela va créer comme un film waterproof sur la peau qui scelle l’hydratation et permet de garder le produit toute la journée, malgré un pipi par ci par là. Cette cire végétale fait le taff de la cire d’abeille, mais sans exploiter ces petits êtres indispensables à notre écosystème.
  • – L’arnica, ou la potion magique de tous nos bobos. Je me souviens de cette crème qui sent bon que ma maman me mettait quand je m’étais cogné le genoux… C’est un puissant anti-inflammatoire, hors c’est souvent l’inflammation des muqueuses, surtout au niveau des petites lèvres, qui cause de l’inconfort. Elle les fait donc désenfler quand ont a un peu trop frotté ces muqueuses hyper sensibles.
  • – Le calendula est une fleur magique ! J’en ai toujours une bouteille à la maison pour mes DIY. C’est un apaisant magnifique, lui aussi anti-inflammatoire et régénérant, pour compléter les effets des autres composés du Self-Love Butter. Je le suspecte d’être l’acteur clé de ce soulagement immédiat que je ressens en appliquant le baume !
  • – L’huile d’argousier, c’est la touche de la formulatrice. Je ne connaissais pas cet ingrédient précieux et j’ai pu lire qu’il était extrêmement riche en vitamine E, oméga 3 et oméga 6. C’est donc un excellent anti-oxydant, qui participe à minimiser les dommages des radicaux libres : en gros ça préserve la jeunesse de la peau ! Je me demande si je vais pas utiliser mon baume sur mes premières rides… À ce titre elle participe à la conservation du baume, qui ne contient pas de conservateur synthétique, en plus d’être une huile apaisante et régénérante comme ses consoeurs.

Pourquoi il est si petit ?

Oui, ce pot de 7ml peut paraitre rikiki à cotés d’autres… Mais c’est un choix délibéré de ma part ! Je ne veux pas vous en vendre toujours plus, quitte à ce que le précieux baume soit gaspillé une fois chez vous. On a tous eu ce produit qu’on aimait bien, mais qu’on a oublié dans un tiroir et qui est devenu rance, qui est périmé et qu’on doit jeter. Les formats interminable qu’on peine à finir, j’aime pas. En plus, il suffit d’une toute petite quantité pour un effet monstre, tu verras qu’une pointe de baume s’étale sur une large zone. Enfin, dernière raison, et une des plus importantes, c’est l’hygiène : un pot, on met les doigts dedans, et malgré un lavage soigneux, on peut y déposer quelques bactéries. Alors certes, leur prolifération est très lente dans une composition sans base aqueuse comme cell-ci, mais on est pas à l’abris d’un rancissement. Et comme son usage intime impose une sécurité parfaite, je préfère que vous preniez un autre petit pot une fois le premier fini, plutôt qu’un gros pot. En plus, c’est plus facile à glisser dans la valise ou le sac à main !

Clemity Tip :

Lave toi bien les mains avant de prélever du Self-Love Butter, tu peux même procéder à un brossage des ongles pour être au top. Passe la pulpe de ton doigt préféré sur la surface du baume pour n’en prendre qu’une toute petite quantité, sauf si tu as un grand tattoo à recouvrir, auquel cas tu peux en prendre plus. Applique sur la zone à choyer en étalant : profite de ce moment pour t’offrir une caresse, concentre toi sur cette sensation et cette connexion à ton corps que tu réactives ou crées. Si tu sens que tu n’as pas assez de baume, prélèves-en de nouveau avec ton autre main, qui est restée propre, ou refait un lavage de mains.

N’hésite pas à tester ce baume pour la masturbation avec les mains ! Je trouve sa sensorialité parfaite pour apporter du confort à nos caresses solitaires, car il glisse sans faire perdre contact avec nos parties intimes, comme le ferait un lubrifiant épais qui peut parfois dénaturer les sensations. J’ai testé avec certains de mes sextoys, mais je t’avoue que ce baume est très tenace donc t’auras un sacré nettoyage à faire après, tu es prévenu.e !

Ingrédients :

Huile de tournesol**, karité**, huile de coco**, huile de noisette**, huile de ricin**, cire de carnauba**, extrait d’arnica**, extrait de calendula**, huile d’argousier**

0% ALCOOL/ PARABEN/ P.E.G / HUILE DE PALME /COLORANT/ PARFUM /PHÉNOXYÉTHANOL

**issu de l’Agriculture Biologique

100% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique
100% du total des ingrédients sont d’origine naturelle

Une pensée sur “Self-Love Butter by Clemity Jane !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *