Sexe anal : Tout ce qu’il faut savoir sur la sodomie

La sodomie, elle nous tente souvent mais elle fait parfois un peu peur… Voici donc tous mes conseils pour que vos parties de sexe en anal se passe au mieux !

Est-ce que je dois tenter la sodomie ? Condition sine qua none : en avoir PLEINEMENT envie. L’anale, ça se tente pas avec un tout petit « pourquoi pas » ou un « je veux faire plaisir à l’autre même si ça me botte pas des masses » C’EST NON. Ça marchera pas ! Ça sera juste une mauvaise expérience, du malaise et de la douleur sur 2-3 jours après, peut-être plus que ça et clairement ça vaut pas DU TOUT la peine. C’est une pratique parmi d’autres qui peut procurer beaucoup de plaisir mais vous n’avez aucun impératif à la tester ! Il y a tellement d’autres choses pour s’amuser et prendre du plaisir… Mais si l’idée vous titille, on en parle avec son ou sa partenaire : typiquement, pourquoi pas un premier discours à froid « j’ai envie de tester un jour, quand j’en aurais envie, quand je serais super excité.e » Puis un soir, la partie de sexe est super cool, vous êtes en osmose et vous vous éclatez : l’idée vous traverse l’esprit, « chéri, j’ai envie que tu me prennes par derrière ! » et le dialogue continue pendant. On va voir comment juste après. Mais souvent, le plus dur c’est de passer à l’acte, de laisser votre envie devenir plus grande que vos appréhensions, et Dieu sait qu’il y en a.

2 grandes questions qui reviennent souvent : 

  • Lavement ? L’idée de laisser des traces de pneus sur un jouet ou un sexe est une hantise. Je pense pas qu’on soit très nombreux à s’adonner à des délires scatophile, même si on est attiré par le principe de la sodomie… Alors évidemment, vous avez la case lavement, avec une poire spécialement conçue pour cela. Elle s’utilise avec de l’eau pure, de façon exceptionnelle pour pas se niquer sa flore intestinale. Il suffit de la remplir avec de l’eau tiède, de l’insérer tranquillement et de presser une fois. On la retire, on garde un peu l’eau en soi et on va aux toilettes. Ça peut aussi se faire sous la douche ! Mais clairement pour moi c’est pas la chose indispensable avant sa toute première sodomie, la case douche et toilette intime suffit. Si vous avez une bonne santé intestinale c’est loin d’être nécessaire (et ouais on va éviter la sodomie quand on est un peu dérangé mais j’imagine que ça tombe sous le sens !) Le lavement, ça demande pas mal de préméditation et de savoir à quel moment on va faire une sodomie, et je pense pas que ce soit souvent comme ça que ça se passe au début. Vous savez pas à l’avance que vous allez être suffisamment dans le kiffe pour cette nouvelle pénétration. Donc pas d’inquiétude, le vestibule de votre système digestif n’est pas tapissé de caca, c’est souvent propre et un pénis en ressort très souvent immaculé ! En cas d’accident, oui ok c’est gênant, c’est dur de garder la tête haute quand on a une trace de caca dans un moment censé être sexy ! Mais tachez tout de même d’en rire, de filer à la salle de bain et de reprendre sans en faire un cake ! Votre partenaire aussi fait caca, on sait tous ce que c’est et c’est naturel. D’où l’importance de le faire avec une personne bienveillante et de confiance, quelqu’un avec qui on est très intime, à l’aise, avec qui on se sent pas jugé mais écouté et qui partage la même excitation que la notre. Faire une sodomie avec le mec qui voit en vous qu’un trou un peu plus étroit, mais qui a coté de ça vous shame parce que le caca, le cul-cul… c’est mort !!! Fuyez !

Mais admettons que vous êtes avec quelqu’un d’hyper safe avec qui vous êtes tellement bien que le désire vous ronge l’âme !

  • La deuxième grande question qui revient souvent c’est celle de la douleur et de la préparation à effectuer pour ne pas la ressentir… Pour vous sentir vraiment connecté avec votre corps, à l’aise avec cette partie là de votre intimité qui est peut-être totalement innexplorée je vous conseillerais dans un premier temps de vous familiariser avec ! Touchez-vous, testez vos sensations lors d’une masturbation solo, pourquoi pas avec des sextoys ! Regardez-vous au dessus d’un miroir, regardez réagir votre corps… y’a pas de honte à avoir sur les choses que vous faites en privé et c’est très très sain de se découvrir, que ce soit en vu d’une sodomie ou au niveau de sa vulve pour n’importe quel rapport sexuel ! Si vous savez comment répond votre corps, ce qui vous plaît ou pas à l’avance, vous gagnez du temps et vous vous évitez des choses désagréables une fois dans un rapport à deux 😉 Vous aurez donc plus de chance de vous laisser aller à plus de plaisir, car moins stressée, situation sous contrôle !

Alors go, on est bien dans son corps, bien dans son slip, les caresses commencent, ont déjà commencé… C’est le moment de se laisser aller à tous les plaisirs qui peuvent contribuer à détendre un maximum la zone qui nous intéresse : anulingus, petites pressions d’un doigt, comme sur un interrupteur, on joue, on tente de faire pénétrer un doigt, le sien, celui de l’autre, on mouille, on lubrifie déjà tout ça… On y va pas à pas, petit à petit, et si ça fait un peu mal, si c’est pas agréable, pas grave, on arrête et on repart sur l’étape précédente, ou ce sera pour une prochaine fois, ou jamais. Attention rien n’est obligatoire, chacun.e est libre de lécher/toucher ou se faire lécher comme iel veut ! Mais ça va être un peu compliqué de préparer une sodomie sans aucun contact avec un anus… Parce que oui c’est tout serré au début, on a beau être open dans sa tête, des fois t’as tes muscles qui l’ont pas compris, un peu d’appréhension forcément, même inconscient, et le corps réagit en conséquence… Il faut apprendre à tes sphincters, leur laisser le temps de se préparer a recevoir de nouveaux invités. Tu redoutes la douleur quand c’est la première fois, mais justement, plus tu redoutes, plus t’as de chance d’en ressentir :/ Si ça peut te rassurer et t’aider, il existe ce genre de spray décontractant que tu appliques quelques minutes avant, ça chauffe un peu et ça réduit un peu les sensations à l’entrée de l’anus. Ça peut aider ce n’est pas indispensable ! Avec l’excitation et le désir, tu verras déjà que ça se détend tout seul ! Hésite pas non plus à utiliser des sextoys, des plug pour commencer doucement et progressivement à jouer avec des pénétrations : tu peux commencer petit un chapelet anal. Pourquoi pas aussi installer un petit plug pour te transformer en petit lapin pendant que vous vous adonnez à d’autres câlins ! Un plug anal pendant une pénétration vaginale ajoute beaucoup de sensations inédites car la membrane entre le rectum et le vagin est très fine ! Tu verras aussi que l’anus comporte un anneau (le sphincter) qui est très dur et serré au début, c’est pour ça qu’une fois passé l’entrée le plug se met en place tout seul (ou un sextoy non sécurisé se fait aspirer ATTENTION LES AMI.E.S AVEC ÇA) Y en a plein les boutiques, pour tous les goûts, toutes les tailles et toutes les bourses !
Certains sont de vrais bijoux, et je trouve ça important d’avoir des objets qui font envie ! L’idée c’est de se faire plaisir un maximum, de faire monter l’excitation, pourquoi pas avec la vibration aussi, qui peut être hyper agréable en anal. Si on est vraiment détendu.e, excité.e, si on a un fort désir d’accueillir c’est sûr qu’on aura pas mal

Bon ça y est, t’en peux plus, t’as envie de faire qu’un avec ton ou ta partenaire ? Déjà on se protège si on est pas tous les deux dépistés : ok on risque pas de bébé mais les risques de MST/IST sont les pires en rapport anal. Alors capotes + lubrifiant adapté : pas d’huile végétale, mais un lubrifiant, de préférence anal, car souvent avec un meilleur pouvoir glissant grâce au silicone qui va former un film sur les muqueuses, réduisant bien les frottement et donc les potentielles douleurs. Et là on y a va tout doux, pas à pas, millimètre par millimètre s’il le faut. Non, cher pénis, tu peux pas rentrer dedans comme un parisien pressé dans une bouche de métro. Le mieux pour débuter selon moi c’est de choisir une position permettant à la personne pénétrée de gérer les mouvements : à savoir, la position des petites cuillères, sur le côté. En plus tous les corps sont posés, détendus, c’est assez optimal ! En tant que pénétrée tu peux faire de petits mouvements, rapprocher de plus en plus tes fesses de l’autre, en maitrisant la pénétration en fonction de ce que tu ressens. Faut pas hésiter à mener le rythme, alterner avec des frottements très agréables sans forcément rentrer, ou faire pénétrer une partie et ne plus bouger, le temps d’habituer ton anus à cette situation ! Autant te dire d’oublier les pornos dans lequel des anus se font pilonner à haute vitesse ! C’est pas forcément comme ça que tu kifferas, ni toi ni l’autre, et surtout je ne te conseille pas de te presser avant cette étape quoi. En tant que partenaire pénétrant tu peux suivre ton ou ta partenaire, ou simplement rester en place en avançant ton bassin pour offrir un bon angle de pénétration. Mais surtout ne force pas, ou tout doucement, et quand un geste de l’autre t’invite à le faire. Soit à l’écoute : clairement, si l’autre personne fait la grimace et pousse des petits cris de gorge nouée, tu arrêtes, tu expliques que c’est mort si ça lui fait pas du bien, et basta. Il y a tellement de fois où, surtout en tant que femme, on se force, on dit oui en serrant les dents, juste pour faire plaisir, pour réaliser votre « fantasme », pour maintenir un couple… mais voulez-vous jouer à ce jeu là ? Alors foutez pas la pression à vos meufs, et faites attention à ne pas la mettre malgré vous, sans vous en rendre compte. Restez cool et soyez attentifs. 

Pendant la pénétration, n’ayez aucun objectif, pas obligé de faire une pénétration trop profonde, de faire des vas-et-viens rythmés ou quoi que ce soit, si vous kiffez et que vous le sentez, go ! Mais si c’est pas agréable, on le fait comprendre et on s’adapte. Bon je crois que vous avez capté le truc mais je préfère rabâcher plutôt que vous viviez des trucs nuls en essayant d’imiter les pornos. 

Alors qu’est-ce que ça fait comme sensation ? Je vous parle de plaisir mais est-ce que c’est vraiment possible de kiffer la sodomie en tant que pénétré.e ?

Oui, parce que c’est assez répandu pour être un fantasme collectif, pour un pénis c’est apparemment très agréable de pénétrer un anus, c’est plus serré, les conduits ont pas la même forme ou la même texture qu’un vagin… mais détrompez-vous il y a pas mal de mecs cis qui n’aiment pas ça, ou que ça n’excite pas tellement. Quand on reçoit une sodomie, il faut s’attendre à énormément de sensations : déjà psychologiquement, le truc un peu exceptionnel, l’interdit, le bon stress qui peut te foutre un peu l’adrénaline, mais faut aussi dire qu’il y a immensément plus de terminaisons nerveuses dans le rectum que dans le vagin ! Les sensations sont donc beaucoup plus fortes et intenses, d’où le fait qu’elles flirtent facilement avec la douleur aussi, c’est à double tranchant… Evidemment ça va vous rappeler une sensation bien connue… de quand on fait caca. Bah oui, c’est le même endroit et une stimulation semblable à un caca bien moulé qui fait du bien par où ça passe ! C’est d’ailleurs assez perturbant les premières fois parce qu’on a l’impression de faire caca et on flippe ! Il n’y a aucune raison que cela se produise pour de vrai, sauf si t’as la diarrhée peut-être… Donc faut essayer de faire abstraction et s’habituer à cette sensation qui a de grandes chances de devenir une source de plaisir. Pour les personnes qui disposent d’une prostate, évidemment c’est encore différent et encore plus intense, beaucoup reportent que c’était une découverte fabuleuse, un orgasme différent, parfois sans éjaculation voire sans erection, mais bien plus ouf ! Juste avec un doigt, et quelque soit ton orientation sexuelle (oui ça n’a rien a voir) je pense que ça vaut le coup de tester ! Tu peux aussi te procurer des jouets spéciaux pour la prostate qui ont une forme un peu différente afin de stimuler la bonne zone en s’adaptant à la forme des conduits.

Et l’après sodomie ? Au niveau pratico-pratique, tu vas peut-être te sentir un peu bizarre après, un peu dilaté forcément, peut-être un peu irritée… je te conseille d’aller au toilette, tu vas voir, ça rassure un peu de s’essuyer, de voir qu’on a pas fait caca ! Tu peux faire une petite toilette, pour te débarrasser des résidus de lubrifiants, et pour les petites irritations, et si la fête est finie, je te suggère d’appliquer une noisette d’huile de noix de coco sur ton anus, pour son effet hyper nourrissant, apaisant, cicatrisant mais aussi le fait qu’elle soit anti-bactérienne. Tu peux même en mettre sur ta vulve et/ou à l’intérieur du vagin, il n’y a aucun risque avec de l’huile de coco pure et c’est même un très bon anti-mycose, en cas de petits tracas et en prévention. Attention cependant à ne pas reprendre les câlins avec de l’huile de coco, elle rend poreux et donc inefficaces les préservatifs en latex !

Certaines personnes ont les sphincters en vrac après une pénétration anale, c’est vrai que des fois on se sent pas super étanche… faut pas t’inquiéter ton corps va reprendre sa forme habituel très rapidement ! Mais effectivement je te déconseille la sodomie avant un entretien d’embauche… Particulièrement si tu pratiques ça sans préservatifs et qu’il y a eu éjaculation à l’intérieur de toi. Ça ne comporte pas de risque particulier physiologiquement mais… ça coule après ! Tu tousses un coup et faut changer de culotte. Dans l’idéal, on reste au lit tranquille, on va prendre une douche et ça va bien se passer ! 

Voilà je pense que t’as de bonnes bases maintenant pour (re)découvrir sereinement le plaisir anal ! Cet article est déjà long mais il n’est surement pas exhaustif : c’est à toi de faire tes propres découvertes et de tâtonner dans l’univers de la sexualité. C’est ça qui rend l’exploration si riche et agréable ! Alors n’oublie jamais ton plaisir et amuse-toi 😉

Une pensée sur “Sexe anal : Tout ce qu’il faut savoir sur la sodomie

  • 8 mars 2020 à 14 h 19 min
    Permalink

    Bonjour,
    je viens de lire ton article sur la sodomie. Je te remercie car il est vraiment bien écrit et complet. Mon mec me demande depuis un moment de tenter la sodomie, je t’avoue que je ne savais pas du tout comment faire:) Ton article m’a bien aiguillée et rassurée sur comment faire et comment fonctionne notre corps!!!
    Continue d’écrire des article sur le sexe je suis convaincue que sa aide beaucoup de monde en tout cas moi ça m’aide et je consulte régulièrement tes avis sur les sex toys pour choisir les miens!
    Bonne journée et un grand merci!!!
    Clémence, oui c’est mon prénom 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *